Michaël

«
Comment fêter l’année de mes 40 ans ?
Plusieurs options ont été étudiées…
1. L’achat d’une voiture de sport (trop chère...)
2. Changer de métier (NOKIA le fera peut être pour moi…)
3. …
4. Se faire plaisir avec un sport extrême. Pourquoi pas ?

L’option 4 retenue, il a fallu s’y mettre.
1 entrainement de natation par semaine. Idem pour la course à pied. Pas de vélo, il parait que cela ne s’oublie pas…
Totalement débutant en nage libre, la gestion de la respiration dans l’eau a été un vrai calvaire tout au long de l’année.
En prime, une tendinite à l’épaule est venue annuler pas mal de semaines de foncier.
Bref, j’ai tout de même tester le dépassement de soi et pris du plaisir avec une 1ère saison motivante pour la suite.

1er RDV de l’année – 02 Mai - le XS de BORDEAUX (250m / 7km / 2,5km)
· Super organisation avec un livret mis à disposition des débutants pour expliquer chaque étape d’un tri, comment appréhender les transitions, … Bref un bon moyen de faire retomber la pression avant l’événement et ce 1er départ dans l’inconnu.
· Avant de commencer, moquons nous un peu du débutant qui arrive au parc à vélo déjà en tenue de natation !!! Résultat, l’un des seuls à avoir sur n° de dossard sur le poignet… Ils n’ont pas osé le front ! Je suis là pour apprendre et ça se voit…



· Natation: Départ le matin 9h30 pour 250m de natation dans Bordeaux Lac. Eau à 16°C (combinaison obligatoire) avec départ de la « plage ». Des vraies sensations ! Après 50m de NL, je suis très vite passé à la brasse, beaucoup plus rassurant et surtout pratique pour se repérer dans une eau trouble. La sortie de l’eau, courir en enlevant sa combinaison comme les grands resteront un vrai souvenir. J’en suis enfin de ces fous (certes sur très courte distance, il faut bien commencer).



· Transition 1: Comment perdre son temps sur la 1ère transition pour optimiser la seconde. Je repars en tenue de course à pied sur mon VTT. Petit bémol, un peu compliqué de se frayer un chemin dans le parc ; l’allée n’était pas assez large pour fluidifier le trafic ou tous les débutants que nous étions avons pris trop de place pour nous changer.



· Vélo: Je double énormément de monde. Un vrai boulet de canon d’1m90 pour 100Kg lancé à toute allure. Le parcours est tout ce qu'il y a de plus banal : 1 grandes ligne droite entre 2 rond points. La circulation est coupée.



· Transition 2: Optimisée ! Je pose vélo/casque et repars aussi vite que possible.
· Course à pied: Je réussis à maintenir ma position jusqu’au 500 dernier mètres où je commence à ressentir une présence dans mon dos. Quel coup au moral pour un jeune quadra de se faire doubler par deux benjamins ! J’ai dû après course aller sur le site de l’organisation pour me faire une idée de l’âge de ces deux petits bonhommes (12 ans).



· Bilan: 36’59 – 48ème sur 121, 11ème VH1 / 1er en 28’39 (11 minimes dans les 12 premiers) – 1er vétéran en 33’35. Satisfait pour une 1ère expérience avec une légère amertume, trop court pour bien en profiter.

2ème RDV de l’année – 31 Mai - le XS de VERSAILLES (400m / 10km / 2,5km)
· Toujours pas à l’aise avec la nage libre, j’ai opté pour le XS. Trop peur de perdre pied avec les 750m de natation du S.
· Je passe un échelon : Première vraie expérience TRI avec port de la puce à la cheville. Je vais pouvoir mesurer ma « performance ».
· Natation: Départ dans l’eau, mes pieds touchent le fond de la pièce d’eau des suisses. En attendant le départ, c’est toujours ça d’économiser pour la suite… Je me décale et me place en queue de peloton. Toujours aussi confiant sur ma nage. Malgré cela, je prends énormément de coup à l’approche de la 1ère bouée. Et encore à la 2ème… Je découvre enfin ce dont on m’avait parlé et ce que j’ai pu lire de vos différents CR. Une seule satisfaction, je double du monde en nageant la brasse. La sortie de l’eau se fera avec quelques difficultés, le ponton s’enfonçant dans l’eau sous mon poids ! Toujours autant de plaisir à sortir de l’eau et rejoindre le parc à vélo.
· Transition 1: Même « stratégie » qu’à Bordeaux. Je pars en tenue de course à pied et enfourche mon VTT. Je perds quelques précieuses secondes à aider une concurrente à retirer sa combinaison.
· Vélo: Je double pas mal de concurrents surtout sur la partie forêt où je suis à mon avantage avec quelques singles. Je pense à m’inscrire à un cross triathlon.
· Transition 2: Me sentant tellement bien en vélo, j’ai trouvé le moyen de rater l’entrée du parc… Cette transition n’a donc pas été aussi optimisée que prévue.
· Course à pied: Je paye ma fougue à vélo et commence la course à pied avec des crampes. Impossible d’accélérer. Je finis donc ce 2ème TRI sur un petit rythme de croisière.
· Bilan: 48’16 – 74ème sur 231, 23ème VH1 / 1er en 35’57 – 1er vétéran en 38’09. Vraiment déçu de ne pas avoir les temps intermédiaires, le système de puce ayant été débranché à la sortie de l’eau. Avec le recul, je me rends compte que j’attrape de plus en plus le virus.

Dernier RDV – 04 Octobre - le PROMO de RAMBOUILLET (450m / 17km / 5km)
· Départ de la maison à 7H avec 4°C… Une brume qui ne se lève jamais !
· Cette fois-ci, je suis accompagné de 2 collègues féminines de l’OC GIF (Section CAP Nature de GIF avec laquelle je m’entraine). Et oui, j’ai réussi à faire des adeptes. 1er TRI pour elles.
· Arrivé sur place, je m’installe assez rapidement. L’expérience ! et file leur donner des conseils.
· Natation: Pas mal de triathlètes vont avoir froid. La différence de température entre l’intérieur de la piscine où nous attendons sagement (départ par vague de 5, 43 vagues prévues) et l’extérieur est juste trop importante… Le temps d’attente aussi. 1er départ 9h30, pour moi ce sera 10h40 avec les « derniers » . L’avantage : Tout le monde a à peu près le même niveau donc pas d’embouteillage de notre ligne d’eau. Placé sur le bord, ce sera plus facile de sortir de l’eau avec l’échelle… 8’39 (87ème position). Je suis pleinement satisfait, 1er TRI sans avoir nagé la brasse !!! les 10 leçons de natation à la rentrée portent leur fruit. CQFD !
· Transition 1: Mais quelle fraîcheur ! Heureusement que j’avais placé ma serviette à la sortie de l’eau pour pouvoir me sécher tout au long de la transition. Transition pas tout à fait optimisée, pas le courage de repartir en tri fonction, j’enfile donc une veste. Belle performance tout de même +/- 60ème temps (3’12).



· Vélo: N’ayant pas encore investi dans un simple vélo de course, j’utilise une vieille monture collector de CLM Cofodis récupérée il y a 20 ans dans une bourse à vélo. Très beau vélo mais que dire quand on emmène un braquet de 54-48/12. Ca fait mal aux cuisses surtout dans les quelques petites bosses du parcours. Mais quel bonheur dans les faux plats descendants. Une petite pointe à 48Km/h tout de même et un temps de 33’04. Je n’espérais pas plus au vu de mes rares sorties vélo.
· Transition 2: Un peu difficile, des crampes aux 2 mollets, 140ème temps. Il faut vraiment que j’investisse dans un vélo…
· Course à pied: Parcours sympa entre ville/campagne/sous-bois. Des crampes dès le départ et jusqu’au 1er Km. Ensuite accélération continue. Un peu déçu par le temps 26’37, j’espérais mieux.



· Bilan: 1H13 - 94ème sur 294, 36ème VH1 / 1er en 53’36 – 1er vétéran en 54’51. Objectif de 1h15 atteint et déjà l’envie d’essayer de passer sous les 1h10 l’année prochaine.
»